La Bottega, l’étoilé italien qui fait fondre Genève

Ciao Genève ! C’est à quelques mètres seulement du Grand Théâtre et du Parc des Bastions que je vous donne rendez-vous aujourd’hui pour le déjeuner, et plus précisément au numéro 21 de la rue de la Corraterie. Ici, nous trouvons La Bottega, un des plus jeunes restaurants étoilés de Genève, et sûrement l’un des plus prometteurs. Vous l’aurez deviné, c’est pour l’Italie que nous partons ce midi.

Anciennement situé au cœur de la Vielle-Ville, l’établissement (1* Michelin, 13/20 au Gault & Millau) a posé ses valises depuis un peu plus d’une année entre Bel-Air et Place de Neuve. Parfaitement situé, au cœur de la Genève frénétique, le restaurant nous transporte dès l’entrée chez nos voisins transalpins. Nous sommes accueillis  et installés chaleureusement par Luca Contrini, le directeur de l’établissement. Le cadre est soigné, sobre et minimaliste avec un chic que les français pourraient bien envier… Les notes industrielles et boisées du mobilier viennent se greffer à merveille à l’atmosphère feutrée et contemporaine du lieu. La cuisine ouverte, façon verrière industrielle, est éclatante. Le mur de briques domine et impressionne.

18175955_10154795603684965_1764536966_oIMG_7324

Nous voilà installés, prêts à découvrir ce que le Chef Francesco Gasbarro, originaire de Florence, nous concocte en cuisine. Nous optons pour le menu Business Lunch à 3 plats pour CHF 55. Pour ce qui est du contenu, nous en resterons là…pour l’instant. C’est en effet la surprise qui prédomine à La Bottega. Les plats sont préparés en fonction du marché du jour et de l’inspiration du chef. Chaque proposition est unique, et nous en sommes ravis.

Pour débuter, sont servis des Gressinis (petits pains allongés et secs originaires de Turin) à la vanille ainsi que des pétales « façon chips » de carotte, panais, pomme de terre et polenta. Excellent démarrage. On peut d’ores et déjà remarquer les prémices du savoir-faire du Chef italien et de sa brigade.

La mise en bouche suit quelques instants plus tard. Une crème de chèvre agrémentée d’ail et de salsifis. Le tout finement présenté, dans un style à la fois simple et élégant. Un délice, pour les yeux et pour les papilles.

18176183_10154795439209965_1192941959_o18195172_10154795493619965_383057168_o

En attendant l’entrée, on nous apporte de l’huile d’olive de Vinci en Toscane (connue pour avoir eu l’honneur de voir naître le célèbre génie polyvalent Léonard de Vinci), accompagnée de pain chaud maison. On ne résiste pas. Chaque bouchée nous transporte dans l’arrière-pays, au pied des oliviers et des collines de cyprès.

Nous poursuivons notre évasion avec l’entrée. Du maquereau accompagné de céleri, concombre, mousse d’oursin et amandes. C’est savoureux, parfumé et coloré. Un sans fautes. Nous retrouvons dans ce plat toute la simplicité de la cuisine et les saveurs de l’Italie, magnifiées par la subtilité et le raffinement du Chef, sans oublier sa générosité.

18195181_10154795604059965_610382012_o18175824_10154795493589965_883499016_o

Nous passons un délicieux moment, plein de surprises. Nos yeux et nos papilles en redemandent. La suite approche. On trépigne.

Le plat se dévoile enfin. Des Strozzapreti, une variété de pâtes à base de farine et d’eau, sans œufs du milieu de l’Italie (Strozzapreti signifie littéralement « étrangle-prêtres » car provient du mot « strozzare » qui signifie « étrangler » et du mot « prete » qui signifie « prêtre »), surplombant un ragoût de bar, agrémentés de pecorino et tomates séchées. C’est bon, même très bon. Nous revoilà repartis sur les chemins de la Dolce Vita le temps de quelques bouchées.  Le plat est onctueux. C’est une explosion de saveurs en bouche. Un régal.

18195731_10154795603789965_1458077452_o18176224_10154795604194965_868405124_o Après ces ravissements successifs, que nous réserve la suite ?

Un pré-dessert nous fait patienter avant le final. Un sorbet orange sanguine, jus finement épicé (fenouil ou peut-être céleri…). Rafraîchissant et joliment présenté.

18195921_10154795437864965_2107324767_o

Notre voyage des sens touche pratiquement à sa fin, à notre plus grande tristesse. Celle-ci sera cependant de courte durée puisque le dessert est déjà sous nos yeux. Un sablé au beurre surmonté de glace chocolat blanc et framboises. L’assiette est élégante, sobre et colorée. On déguste !

IMG_731418176125_10154795436209965_1448351199_o

Du sucré, de la douceur et du croquant… une excellente manière de terminer notre déjeuner. Le dessert est frais et goûteux. Les mignardises qui l’accompagnent également. Pour prolonger la gourmandise, on nous propose des petits cubes de cacao et mini tartes citron meringuées en trompe-l’œil.

La Bottega, c’est un savoureux mélange entre tradition, simplicité et raffinement. Les produits du terroir sont merveilleusement mis en valeur par l’approche contemporaine du Chef. Le service y est de plus irréprochable. Convivial et souriant. Courrez-y !

Adresse: rue de la Corraterie, 21 – 1204 Genève

Contact : www.labottegatrattoria.com & Facebook 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s